Qui n'a pas voulu un jour ou l'autre multiplier son arbre préféré pour en faire profiter un ami, un voisin ou pour en conserver la variété à travers un jeune arbre ? Voici les clés pour y réussir !

Pourquoi

Le plus souvent la multiplication a vocation à dupliquer la variété à l'identique, mais selon la méthode utilisée, ce n'est pas toujours au rendez-vous.

Quand

En général, les opérations de multiplication se préparent durant l'hiver (récolte des greffons et boutures, stratification des graines) pour être réalisées au début du printemps.

Comment

Trois méthodes sont principalement utilisées :

Le semis

Les graines étant issues du croisement entre deux parents, la plante de semis a de forte chance de n'être qu'une copie approchante. Cependant, cette méthode peut être utilisée avec succès pour reproduire les noyers et les pêchers. Pour réussir un semis, l'idéal est de suivre le cycle naturel d'une graine.

  • Mettez vos graines dans du sable humide à l'extérieur durant l'hiver : c'est la stratification.
  • Après trois semaines, mettez-les en terre dans un endroit réservé du jardin afin de surveiller la croissance des jeunes plantes. Vous pouvez également les installer dans de gros containers pour bien surveiller leur développement.
  • Lorsque le sujet est suffisamment grand, vous pouvez l'installer à sa place définitive.

Le semis donne généralement des sujets de forte vigueur.

Le bouturage & le marcottage

Bouturage et marcottage sont des méthodes dite « de multiplication végétative », par prélèvement d'un morceau du pied mère. La réplique du jeune sujet est donc fidèle à la plante d’origine. C'est le groseillier, le cassissier, le noisetier et la vigne qui répondent le mieux à ces méthodes.

Le bouturage

Prélevez les boutures durant le repos hivernal sur du bois d'un an. Elles doivent porter au moins quatre bourgeons. Plantez-les directement dans un mélange de terre de jardin allégée avec un peu de sable, enfoncées jusqu'à la base du troisième bourgeon. Soyez très vigilant sur l'arrosage. Il faut compter environ deux ans avant d’installer la nouvelle plante obtenue.

Le marcottage

Il s'agit de couvrir de terre la base des branches d'un buisson ou un long rameau souple, qui pourra être couché au sol, pour provoquer l'apparition de racines. La branche racinée pourra être séparée du pied mère deux ans plus tard pour être replantée au verger : c'est le sevrage.

Le greffage

Cette méthode est la plus couramment employée pour la reproduction fidèle des variétés. Elle résulte de l'union d'un porte-greffe et de la variété. Elle est utilisée pour créer un scion ou en surgreffage pour remplacer une variété sur un arbre déjà en place. Elle se pratique toujours au printemps avec des greffons prélevés en hiver, excepté l'écussonnage qui se pratique en août.

Nos astuces

  • Vous pouvez greffer plusieurs variétés d'une même espèce sur le même le même arbre.
  • Vous pouvez apprendre les différentes techniques de greffage aux Jardins fruitiers de Laquenexy.

Copyright © 2013
Tous droits réservés
Département de la Moselle

1, Rue du Pont Moreau
BP 11096
57036 Metz CEDEX 01

A 10 min de METZ

4 rue Bourger et Perrin
57530 LAQUENEXY
FRANCE

+33(0)3 87 35 01 00

Gärten
logo mp
Jardin remarquable