Autre création d’Emmanuel Perrin à qui l’on doit les bestioles et le passeur, cette libellule plus vraie que nature a rejoint les abords du bassin du potager de l’épicurien en 2010. Réalisée avec des pièces de récupération, elle complète admirablement cet espace résolument contemporain…

 

Après la Poire, Claude Pasquer nous a proposé de réaliser ce cueilleur de pommes. Toujours réalisé en grillage compressé il se balade dans nos vergers au fil des récoltes et de l’inspiration de nos jardiniers. Un jour dans le verger prairie, un autre dans le verger de prunes…

 

Ces bestioles en métal intriguent souvent nos visiteurs. Elles sont l’œuvre d’Emmanuel Perrin à qui l’on doit également le passeur. Elles font parties d’une vaste exposition « Transhumance » qui voyage à travers la France. Nous avions même un moment imaginé organiser une transhumance entre le jardin botanique de Montréal et les Jardins de Laquenexy.

 

Thierry Dronet, « l’anarchitecte de jardins » bien connu des amoureux des beaux jardins, nous a offert il y a quelques années ces deux petits bonhommes qui se tiennent la main…Réalisées avec du fer à béton, ces réalisations nous prouvent qu’il ne faut rien pour créer un monde !

 

Deux ans après avoir reçu les noix géantes, Michael Balston nous a fourni trois fraises également en pierre qui trônent désormais au milieu du jardin des petits fruits… Nous sommes toujours à la recherche d’une cuillère géante pour les déguster !